Conjonctivite Irritation de l'oeil

La presbytie

La presbytie, affectant 100 % de la population des plus de 50 ans, soit 40 % des individus, est une anomalie oculaire indissociable de l’âge. Lorsque les bras se tendent, pour lire de près, quand il devient difficile d’enfiler une aiguille, il est l’heure de consulter un spécialiste.

Comment définir la presbytie ?

La définition de la presbytie tient à une modification et à un trouble de la vision, incontournables avec l’âge, se manifestant par une baisse de l’acuité visuelle pour lire ou effectuer un travail de près.

Les symptômes de la presbytie

Le presbyte ne souffrant d’aucune autre anomalie aura une vision de près floue et au contraire, une excellente de loin.

La vision de près se trouble et oblige le lecteur à éloigner son texte à lire et à modifier son éclairage pour plus de netteté.

Les causes de la presbytie

Ce phénomène, dû au vieillissement de l’oeil, commence dès la naissance mais se caractérise dès 40/45 ans par un durcissement et une perte d’élasticité du cristallin. Ce dernier, comparable à l’autofocus d’un appareil photo, permet, en temps normal, la mise au point de l’ensemble des images regardées en s’adaptant à la distance séparant les yeux de l’objet afin de restituer une vision nette.

Avec l’âge le cristallin grossit, diminuant ainsi l’action des muscles agissant en permanence sur sa courbure pour permettre l’accommodation, (adaptation de l’oeil permettant d’assurer la netteté des images). Le cristallin n’étant plus en mesure d’accommoder l’image, cette dernière n’est plus ramenée correctement sur la rétine et rend la vision de près floue.

La presbytie dès lors s’installe, va évoluer rapidement pour se stabiliser définitivement entre 60 et 65 ans.

 

 

Les traitements actuels

Il convient de mettre en place au plus vite une correction de la presbytie dès les premiers symptômes afin d’éviter fatigue oculaire et inconfort visuel.

L’ophtalmologiste pourra prescrire pour lire une ordonnance de presbytie avec selon le cas des lunettes à verres progressifs, des lunettes à verres multifocaux appelés aussi double ou triple foyer, des lunettes à verres grossissant pour lire uniquement, ou des lentilles de contact progressives, unifocales ou multifocales.

Les verres progressifs, davantage utilisés que les verres à double ou triple foyer, permettent de corriger à la fois la vision de près et de loin au moyen d’une seule paire de lunettes en évitant les inconvénients liés à la rupture optique entre des zones de correction différentes.

Les verres progressifs se caractérisent par une puissance qui varie entre la vision de près dans la partie inférieure des verres et la vision de loin dans la partie supérieure en offrant une netteté de vue à toutes distances.

Même si une adaptation est souvent nécessaire, cette solution est idéale pour les personnes uniquement presbytes ou qui présentent en plus, d’autres défauts visuels tels que la myopie, l’hypermétropie ou l’astigmatisme.

 

E-mail: info @ conjonctivite.fr |Contacts & Mentions légales |Tous droits réservés conjonctivite.fr